Wipro ferme son centre français de R&D en électronique

L’indien Wipro s’apprête à fermer sa filiale française NewLogic, spécialisée dans la recherche et le développement en semi-conducteurs.

L’indien Wipro s’apprête à fermer sa filiale française NewLogic, spécialisée dans la recherche et le développement en semi-conducteurs. Racheté en 2005 par Wipro pour un peu moins de 60 M$, NewLogic se concentrait sur la création de propriété intellectuelle.

Annoncé fin juin aux salariés par la direction française, le projet de fermeture serait notamment motivé par la conjoncture, selon Vasudevan Aghoramuty, vice-président de Wipro en charge de l’activité semi-conducteurs. Dans un entretien accordé à nos confrères de l’Hindustan Business Line, Vasudevan Aghoramuty indique ne pas « voir comment l’activité [de NewLogic] pourrait continuer à être viable. » Le site de Wipro-NewLogic à Sophia-Antipolis devrait donc être fermé. Il emploie 61 personnes.

Par téléphone, la direction française de Wipro précise avoir récemment signé un accord de méthode avec le comité d'entreprise de Wipro-NewLogic, visant notamment à aboutir à des reclassements internes voire, si l'opportunité s'en présente, à la création d'une spin-off avec les salariés éventuellement intéressés pour la poursuite de l'activité.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close