SAP condamné pour violation de propriété intellectuelle

La justice américaine vient de condamner SAP à verser 138,6 M$ à l’éditeur Versata.

La justice américaine vient de condamner SAP à verser 138,6 M$ à l’éditeur Versata. Ce dernier avait engagé des poursuites à l’encontre de l’éditeur allemand en 2007, l’accusant de violer sa propriété intellectuelle relative à la gestion de niveaux de tarification et de configuration de produits, des fonctionnalités qu'on retrouvait, selon le plaignant, dans les ERP de SAP.

De son côté, SAP estime que les brevets de Versata en question devraient être invalidés du fait de leur trivialité. Et de promettre d’explorer les recours juridiques en vue de l’éventuelle formation d’un appel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close