Altran s'enfonce dans le rouge

Sans surprise, le spécialiste du conseil en technologies Altran a annoncé un déficit substantiel pour le premier semestre 2009 : plombée par des frais de restructuration et par la dépréciation d'acquisitions effectuées par le groupe, la société publie une perte nette de 30,2 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,9 millions un an plus tôt.

Sans surprise, le spécialiste du conseil en technologies Altran a annoncé un déficit substantiel pour le premier semestre 2009 : plombée par des frais de restructuration et par la dépréciation d'acquisitions effectuées par le groupe, la société publie une perte nette de 30,2 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,9 millions un an plus tôt. La marge opérationnelle courante s'établit, elle, à 1,2 % contre 7,1 % il y a un an.

Si les chiffres traduisent le brutal retournement de tendance qu'a connu la société de conseil en technologies (le CA du semestre s'est replié de 13,3 %, à 721,1 millions d'euros), Altran est parvenu à réduire ses coûts et son endettement. La dette nette a été ramenée à 197,6 millions d'euros, contre 374 millions d'euros il y a un an.

Reste que le second trimestre marque une nouvelle dégradation du niveau d'activité du groupe ; sur les trois premiers mois de l'année en effet, le recul du chiffre d'affaires avait été contenu à 9,1 %. Le groupe a déjà annoncé deux vagues de départs, touchant 500 personnes chacune.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close