Retrait d'Internet Explorer : l'UE bat froid Microsoft

Dans un communiqué, la Commission européenne a accueilli plus que fraîchement la décision de Microsoft de commercialiser en Europe une version de Windows 7 délestée d'Internet Explorer.

Dans un communiqué, la Commission européenne a accueilli plus que fraîchement la décision de Microsoft de commercialiser en Europe une version de Windows 7 délestée d'Internet Explorer. Elle rappelle qu'elle avait suggéré que les consommateurs "aient le choix de leur navigateur, pas que Windows soit livré sans navigateur du tout". Ceci tant pour les versions livrées sur les PC (95 % du marché) - segment où les constructeurs pourront proposer la palette de navigateurs de leur choix selon Microsoft - que pour la version sur étagère (5 %).

Pour ce dernier cas de figure, le premier éditeur mondial a confirmé aujourd'hui sa décision de ne vendre en Europe qu'un OS sans navigateur (Windows 7 "E"). Pour la Commission, sur ce segment de marché, la décision de l'éditeur conduit à proposer moins de choix aux consommateurs, et non plus. Un premier pas vers un nouvel affrontement ?

Pour approfondir sur Internet et outils Web

- ANNONCES GOOGLE

Close