Commission européenne : un groupe d’utilisateurs Linux espagnols porte plaine contre Microsoft

Une association d'utilisateurs espagnole veut poursuivre Microsoft devant la Commission européenne, a révélé Reuters.

Une association d'utilisateurs espagnole veut poursuivre Microsoft devant la Commission européenne, a révélé Reuters. Hispalinux, dont l’objectif est la promotion d’un OS Linux en espagnol et celle du logiciel libre en général, reproche à Microsoft d’avoir imposé sur les ordinateurs livrés avec Windows 8 «un mécanisme d’obstruction», empêchant d’y installer un OS Linux. En ligne de mire, le très polémique UEFI Secure Boot. Ce système, intercalé entre le firmware et l’OS, «signe» un OS pour l’installer. Lors de sa présentation, Microsoft avait expliqué que ce dispositif devait garantir un Windows 8 plus sécurisé.

Problème, cette décision a laissé nombre d’utilisateurs Linux sur le carreau. Ceux-ci rencontrent les pires difficultés pour installer leur OS libre sur une machine livrée avec le dernier opus de la marque et équipée du mécanisme Secure Boot. l'apparition de ce mécanisme a d'ailleurs poussé Red Hat à publier un mécanisme de signature compatible avec le système, avant que la Linux Foundation ne sorte elle-aussi son contournement.

Dans sa plainte, Hispalinux qualifie le système UEFI «d’une prison technologique de facto pour les systèmes de boot, faisant de Windows une plate-forme encore moins neutre» , pointant ainsi du doigt une pratique anti-concurrentielle. Microsoft, de son côté, se dit «confiant» que son approche est conforme à la loi.

Le 6 mars dernier, le géant de Redmond s’est vu infliger une amende de 561 millions d’euros par la Commission Européenne pour ne pas avoir tenu ses engagements en matière de choix de navigateur (le Ballot Screen).

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close