Résultats : CSC, dans le dur, compte sur les investissements publics en 2009

L’activité de CSC – SSII américaine spécialiste de l’infogérance – a continué de se tasser en début d’année (fin d’exercice fiscal pour le groupe).

L’activité de CSC – SSII américaine spécialiste de l’infogérance – a continué de se tasser en début d’année (fin d’exercice fiscal pour le groupe). Au cours de son quatrième trimestre fiscal, la société enregistre certes une croissance de 0,4 % du CA à taux de change constant (à 4,11 milliards de dollars), mais un plongeon de 8,3 % à base comparable sur un an.

Conséquence : l’exercice 2009 dans sa globalité, qui avait bien commencé, se termine laborieusement après que la société ait déjà enregistré un coup de frein lié à la crise fin 2008. Le chiffre d’affaires atteint 16,7 milliards de dollars en croissance de 1,5 % à taux de change constant, pour un bénéfice net qui dépasse tout de même le milliard de dollars (1,12 milliard). La bonne nouvelle est donc… pour les actionnaires : la marge opérationnelle s'est en effet maintenue avec même une légère progression (+ 0,9 point) sur le 4ème trimestre à 10,9 %.

Pour son exercice 2010 (clos début 2010 donc), la SSII table sur un chiffre d’affaires compris entre 16 et 16,5 milliards de dollars – en recul donc –, mais compte sur une forte croissance de son activité « service public » qui pourrait profiter du plan de relance et surtout des investissements IT décidés par la nouvelle administration Obama.

En France, CSC a réalisé un chiffre d'affaires de 440 millions d'euros en 2007, ce qui le positionne parmi les 15 premiers prestataires de services dans l'Hexagone.

Pour approfondir sur Secteur public

- ANNONCES GOOGLE

Close