Croissance de 8,4% pour le marché des services en 2008

Légèrement en décalage étant donné la conjoncture économique, Gartner vient de publier les chiffres concernant le marché des services informatiques pour l’année 2008. Plutôt très bons au regard de ce que devrait être 2009 et d’un dernier trimestre en roue libre où peu de nouveaux contrats ont été rentrés.

Légèrement en décalage étant donné la conjoncture économique, Gartner vient de publier les chiffres concernant le marché des services informatiques pour l’année 2008. Plutôt très bons au regard de ce que devrait être 2009 et d’un dernier trimestre en roue libre où peu de nouveaux contrats ont été rentrés.

L’activité des SSII dans le monde a crû de 8,2% pour dépasser les 800 milliards de dollars. Une gageure sachant que, selon le cabinet d’étude, « les sociétés de services ont eu de six à huit mois d’activité « habituelle » et quatre autres mois où elles ont été confrontées au premier signe d’effondrement de l’économie et aux contractions budgétaires de leurs clients ». De quoi au final présenter un exercice 2008 conforme à ce qui était attendu en début d’année. Selon Kathryn Hale, responsable des études sur le segment Services chez Gartner, « les deux seuls segments dont la croissance a été inférieure aux prévisions ont été l’IT Management et le Process Management ». Pour elle, il s’agit d’une surprise, car en général, en période de crise, l’externalisation est particulièrement en vue pour tenter de réduire les coûts. Les donneurs d’ordre semblent donc hésiter à franchir le pas de l’orientation sur le long terme que constitue l’externalisation.


Dans une autre étude publiée récemment, Gartner confirmait cette tendance en expliquant que, nombre de DSI interrogés et confrontés à des restrictions budgétaires, privilégiaient les approches internes pour faire face.


Au niveau SSII, IBM demeure numéro un mondial et de loin en s’octroyant, comme en 2007, 7,3% du marché. Derrière, HP, fort de l’acquisition d’EDS, s’empare de la deuxième place avec 4,8%. Viennent ensuite Accenture (2,9%), Fujitsu (2,5%) et CSC (2,1%). Reste que le couple HP/EDS semble en perte de vitesse. A périmètre constant, il enregistre la plus faible croissance du top 5 (+1,9%).
La première des SSII de l’Hexagone – Capgemini – a également connu un exercice délicat, notamment du fait de taux de change défavorables qui l’ont empêché de réaliser une croissance de 5%. Pour 2008, Cap a réalisé un CA de 8,71 milliards d'euros (12,08 milliards de dollars).

Pour approfondir sur Externalisation

- ANNONCES GOOGLE

Close