Oracle se renforce dans la virtualisation en rachetant Virtual Iron

Oracle vient de mettre un terme aux rumeurs de rachat de Virtual Iron en annonçant l'acquisition du spécialiste de la virtualisation de serveurs.

Oracle vient de mettre un terme aux rumeurs de rachat de Virtual Iron en annonçant l'acquisition du spécialiste de la virtualisation de serveurs. Avec cet énième rachat, Oracle met la main sur une équipe familière du moteur de virtualisation Xen sur Linux - une combinaison qu'Oracle a aussi retenu pour son hyperviseur maison Oracle VM. Mais l'éditeur enrichit surtout son portefeuille d'une offre solide d'administration des environnements virtualisés, avec notamment des outils de gestion de capacité, d'automatisation et de workflow, ainsi que des outils de gestion de l'énergie dans les datacenters virtualisés.

oracle vi

Sauf surprise, l'acquisition de Virtual Iron est sans doute le dernier clou dans le cercueil de xVM Server, le projet d'hyperviseur combinant Xen et Solaris sur lequel Sun travaillait et qui n'est toujours pas disponible plus de 8 mois après avoir été officiellement lancé. Comme pour Sun, l'acquisition de Virtual Iron devrait être finalisée dans le courant de l'été. Oracle devra alors mettre en cohérence ses propres produits avec eux de Virtual Iron, mais aussi avec la gamme d'outils d'administration de Sun, notamment xVM Ops Center. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close