Nortel : 500 licenciements chez l'équipementier en faillite

Mardi dernier, la direction de Nortel France a annoncé la mise en oeuvre d'un plan de licenciements concernant 500 personnes du centre d'expertise GSM, Nortel Networks SA, regroupant des activités de R&D. L'information, révélée par La Tribune, fait suite à la décision de l'équipementier de se placer sous la protection de la loi sur les faillites, en janvier dernier.

Mardi dernier, la direction de Nortel France a annoncé la mise en oeuvre d'un plan de licenciements concernant 500 personnes du centre d'expertise GSM, Nortel Networks SA, regroupant des activités de R&D. L'information, révélée par La Tribune, fait suite à la décision de l'équipementier de se placer sous la protection de la loi sur les faillites, en janvier dernier. Depuis lors, le scénario d'une vente des activités par appartements est devenu de plus en plus probable. Selon le Wall Street Journal, Nokia Siemens Networks (NSN) aurait ainsi fait une proposition de rachat des activités réseaux d'opérateurs du Canadien Nortel Networks.

L'entité concernée par le plan de licenciements, située dans les Yvelines, emploie au total 700 personnes. L'autre filiale de l'équipementier canadien - Nortel Networks France - gère de son côté les activités commerciales. Elle compte 130 personnes.

En Europe, l'équipementier a ouvert une procédure d'insolvabilité intracommunautaire, lui permettant de piloter la restructuration de ses dix-sept filiales sur le continent à partir d'un seul pays, la Grande-Bretagne. La direction s'est engagée à offrir aux salariés français les mêmes garanties que si la procédure avait été engagée dans l'Hexagone.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close