Résultats : Infosys pessimiste pour la fin 2009

Après une première moitié d'année fiscale satisfaisante, les choses se gâtent pour Infosys.

Après une première moitié d'année fiscale satisfaisante, les choses se gâtent pour Infosys. La SSII indienne publie les résultats de son quatrième trimestre fiscal, clos le 31 mars : à 1,12 milliard de dollars, le chiffre d'affaires se tasse de 1,8 % sur un an. Un recul dans la monnaie où la SSII facture l'essentiel de ses prestations (les deux tiers du CA sont réalisés en Amérique du Nord) pas si catastrophique du fait de l'effondrement de la roupie. En monnaie locale, le chiffre d'affaires continue ainsi de progresser de 24 %.

Si cette dévaluation impressionnante permet à Infosys de rester à flot, l'évolution de son chiffre d'affaires en dollars porte les stigmates de la crise. Avec une érosion extrêmement rapide de la croissance : de 24 % au premier trimestre fiscal (avril-juin 2008), cette dernière est passée à 19 % au second, à 8 % au troisième avant donc de s'enfoncer dans le rouge au quatrième.

Et Infosys ne prévoit aucune amélioration pour sa future année fiscale (d'avril 2009 à fin mars 2010). La société envisage une décroissance de son activité en dollars comprise en 3,1 et 6,7 %. Ce tassement sera même plus accentué pour le trimestre en cours, où Infosys estime que son activité se repliera d'un  niveau compris entre 6,5 et 8,2 %.

Sur l'année fiscale écoulée, Infosys engrange 1,28 milliard de dollars, un bénéfice en hausse de 10 % par rapport à l'exercice précédent, qui témoigne d'une bonne résistance de la marge malgré l'érosion de l'activité. La SSII a notamment accru la part d'offshore dans ses prestations. Au cours de cet exercice, Infosys a vu ses effectifs grossir de 13 600 salariés, même si le rythme des recrutements a été freiné au quatrième trimestre fiscal.

Pour approfondir sur Inde

- ANNONCES GOOGLE

Close