Affaire TomorrowNow : Oracle fait appel

Comme ll l’avait annoncé, Oracle a décidé de faire appel du jugement rendu le 3 août dernier qui avait conduit SAP à verser quelque 306 millions de dollars de dommages et intérêts dans le cadre du procès TomorrowNow.

Comme ll l’avait annoncé, Oracle a décidé de faire appel du jugement rendu le 3 août dernier qui avait conduit SAP à verser quelque 306 millions de dollars de dommages et intérêts dans le cadre du procès TomorrowNow.

Pour mémoire, le début de la procédure remonte à 2007, date à laquelle Oracle a porté plainte contre SAP pour les errements de l'une de ses filiales, TomorrowNow, dont l’activité était de commercialiser du support à bas coût sur les offres Oracle. La société Larry Ellison accusait TomorrowNow d’avoir illégalement téléchargé des documents dans ce cadre. Après un long procès très théâtrale, un juge avait conclu en 2010 que SAP devait verser 1,3 Md$ à Oracle. Mais en septembre 2011, un autre juge, estimant ce montant «grossièrement excessif» ramena ce montant à 272 millions de dollars, demandant à Oracle d’accepter ou de se lancer dans un autre procès. Ce qu’il fit.

Mais afin d’éviter les longues procédures, les deux parties s’accordèrent sur le versement par SAP de 306 millions de dollars à Oracle pour dommages et intérêts. Cela, «pour économiser du temps et de l’argent dans un nouveau procès et accélérer la résolution de l’appel», avaient-ils alors affirmé. Oracle, dans un communiqué séparé, avait affirmé que ce versement lui permettait alors d’avoir le champs libre pour se porter en appel.

Selon Reuters, un porte-parole de SAP, s’exprimant dans la presse allemande, a affirmé que «dans le pire des cas, l'appel pourrait prendre deux ans".

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close