TomorrowNow: SAP obtient de ne pas payer tout de suite

Petit répit pour SAP dans l’affaire qui l’oppose à Oracle.

Petit répit pour SAP dans l’affaire qui l’oppose à Oracle. La justice américaine a condamné SAP, l’automne dernier, à régler à Oracle 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts pour violation de propriété intellectuelle dans l’affaire TomorrowNow. 

Pour mémoire, SAP avait reconnu que sa filiale TomorrowNow, qui proposait des offres de maintenance à bas coût autour de solutions d’Oracle, avait illégalement téléchargé des documents sur le site Oracle, excédant de loin les droits de clients représentés. L’Allemand avait fermé la dite filiale en 2008. Le procès démarré début novembre a connu de nombreux rebondissements, marqué notamment par l’affrontement indirect d’Oracle et de HP qui a recruté Leo Apotheker, ancien patron de SAP, à sa tête. Un Leo Apotheker introuvable pendant la durée du procès.

Mais un tribunal a accepté, vendredi dernier, la suspension temporaire de l’exécution du jugement de l’automne dernier : SAP n’aura donc pas à verser immédiatement 1,3 Md$ à Oracle. Mais il devra provisionner et sécuriser cette somme. Ce sursis doit notamment permettre à la justice américaine de poursuivre des enquêtes post-jugement susceptibles de conduire à la révision, à la baisse, des sommes dues. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close