Affaire TomorrowNow : SAP devra payer 1,3 Md$ à Oracle

Le jury populaire a rendu son verdict : SAP doit verser quelque 1,3 milliard de dollars à Oracle pour vol de propriété intellectuelle. SAP se dit déçu et se réserve le droit de faire appel.

Fin d’un feuilleton - débâcle selon certains analystes - de plus de 3 semaines de procès entre Oracle et SAP. Le jury a rendu son verdict après une journée de délibération : SAP devra verser 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts à Oracle pour vol de propriété intellectuelle.

Un montant pharaonique qui a surpris nombre d’observateurs du marché - comme en témoigne le Wall Street Journal - qui s’étonnent de voir une telle somme versée dans le cadre d’un procès pour une affaire de ce type. "Il représente la somme la plus importante jamais versée lors d’un procès pour violation de propriété intellectuelle," viendra également souligner Safra Catz, co-présidente d’Oracle, dans un très bref communiqué, publié après le verdict. Non sans une certaine satisfaction.

Le jury a donc en partie choisi la grille de lecture d’Oracle qui, la veille du verdict, avait réclamé quelque 1,6 milliard de dollars, alors que SAP, de son côté, évaluait le montant du préjudice à 40 millions. Alors que l’Allemand basait ses calculs sur une perte de profit que la filiale TomorrowNow aurait occasionné en détournant certains clients d’Oracle, la firme de Larry Ellison, quant à elle, reposait ses chiffres sur le montant des licences et services au moment des faits. Pour mémoire, SAP avait reconnu que sa filiale TomorrowNow, qui proposait des offres de maintenance à bas coût autour de solutions d’Oracle, avait illégalement téléchargé des documents sur le site Oracle, excédant de loin les droits de clients représentés. L’Allemand avait fermé la dite filiale en 2008.

Dans un communiqué, SAP se dit déçu du verdict et “entend considérer toutes les options possibles”, y compris celle de faire appel. Tout en ajoutant que cela entrainerait de longues procédures. “Nous continuons d’espérer que l’affaire peut être résolue de façon appropriée sans d’autres années de procès”, ajoute-t-il.

Reste à savoir si ce procès, très médiatisé, où de nombreuses personnalités des deux firmes ont témoigné, d’autres se sont cachées ou encore excusées, tandis que d’autres encore se sont senties embarrassées (comme chez HP),  aura des répercutions sur le marché. Selon Rebecca Wettemann, analyste du cabinet d’étude Nucleus Research, citée par le New York Times, il est clair que l’issu de ce procès constitue “une victoire pour Oracle en termes d’image”. “Il s’agit de faire payer SAP en attirant l’attention - ce qui devrait donner à Oracle un avantage dans les cycles de ventes des prochaines années”, commente-t-elle.

Egalement sur LeMagIT.fr :

 - Procès Oracle-SAP : Leo Apotheker toujours porté disparu

- Affaire TomorrowNow : SAP s’excuse devant le tribunal

- Procès TomorrowNow : SAP verse un premier chèque à Oracle, HP dépayse Apotheker

- Procès TomorrowNow : Larry Ellison menace d'assigner Leo Apotheker s'il met les pieds au siège d'HP

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close