IBM, Microsoft et Qualcomm misent sur les start-ups indiennes

L’Inde a déjà produit de nombreux cerveaux ayant joué un rôle important dans l’informatique.

L’Inde a déjà produit de nombreux cerveaux ayant joué un rôle important dans l’informatique. Le chipset graphique GeForce 9400M de Nvidia est ainsi né dans les centres de R&D du fondeur à Bangalore; le Xeon Dunnington était le premier processeur d’Intel entièrement conçu en Inde. Ce ne sont que quelques exemples.

Les grands acteurs américains de l’IT semblent partis pour recourir encore plus aux cerveaux du sous-continent. Selon l’Economic Times of India, IBM, Microsoft et Qualcomm s’intéressent ainsi étroitement aux jeunes pouces indiennes. Le géant de Redmond aurait en effet décidé d’incuber 11 start-ups dans un nouveau centre installé à Bangalore. IBM a décidé d’apporter son soutien à 5 entreprises émergentes, sur 200 ayant postulé, et Qualcomm, via son fond d’investissement, a apporté 11 M$ à des start-ups locales. 

Un processus d’accompagnement économique - mais pas uniquement - et qui permet en outre à ces start-ups d’accéder à des investisseurs partenaires de ces grands groupes.

Pour approfondir sur Inde

- ANNONCES GOOGLE

Close