IBM France remonté contre Andromède

IBM France semble remonté contre les derniers remous au sein du projet Andromède, nous confient nos confrères des Echos dans leur édition du 1er février.

IBM France semble remonté contre les derniers remous au sein du projet Andromède, nous confient nos confrères des Echos dans leur édition du 1er février. Alors que le projet de Cloud tricolore connait actuellement de multiples rebondissements - avec le départ précipité de Dassault Système et sa décision de monter un consortium alternatif - , Alain Bénichou, qui dirige le groupe en France, pointe du doigt une «distorsion de la concurrence», chez nos confrères. IBM rappelle également que lui aussi a réalisé des investissements conséquents en France dans le déploiement de datacenters sur le territoires.

Vendredi dernier, après avoir une première fois claqué la porte du consortium qui réunissait Orange et Thalès, Daussault Systèmes est monté au créneau en annonçant la création d’une structure alternative pour supporter le projet de Cloud bleu blanc rouge. Son président Bernard Charlès mettant alors en avant un projet plus compétitif.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close