Moneo se réinvente comme une société de services monétiques

Racheté à BMS Services par un fonds d’investissement, Blackfin, en décembre 2010, la société Moneo, éditrice du porte-monnaie électronique du même nom, se cherche une nouvelle vie.

Racheté à BMS Services par un fonds d’investissement, Blackfin, en décembre 2010, la société Moneo, éditrice du porte-monnaie électronique du même nom, se cherche une nouvelle vie. Ce même fonds, qui  racheté en juin dernier Applicam, une société spécialisée dans les cartes à puce multi-services, a décidé  de positionner la nouvelle entité Moneo/Applicam comme un prestataire de services monétiques pour les banques, les universités et les collectivités territoriales.

« Le marché est suffisamment grand en B2B pour rester concentré dessus », affirme Serge Ragozin, le nouveau PDG de la société. « Moi, je ne veux pas prendre une stratégie coûteuse, et probablement vouée à l’échec, de relancer Moneo en grand public. » Parmi les axes de développement cités, outre une exportation du savoir-faire de Moneo dans le prépayé à l’étranger (notamment en Europe de l’Est et en Afrique), Serge Ragozin évoque l’installation de solutions de transports sur les cartes étudiants Moneo (en test prochainement à Toulouse) ou la production de cartes prépayées à une petite échelle (moins de 10 000 exemplaires) pour une clientèle de niche, pour les banques et les entreprises.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close