Les ventes de PC reculent... mais pas pour tout le monde

Le marché mondial des ordinateurs personnels continue d’être morose. Selon Gartner, il a reculé de 1,4 % sur un an, au dernier trimestre 2011, à 92,2 millions d’unités. Mais certains constructeurs parviennent à tirer leur épingle du jeu, jusqu’à menacer des positions pourtant bien établies.

La guerre du PC a lieu. Et elle promet d’être d’autant plus féroce que le marché se porte mal. Selon Gartner, il s’est ainsi vendu 92,2 millions de PC dans le monde, au dernier trimestre 2011, soit 1,4 % de moins qu’un an plus tôt. HP et Acer souffrent tout particulièrement de la tendance. Le premier reste en première position avec 16 % de parts de marché, mais il enregistre un recul de ses ventes en volume de 16,2 %. Pour Acer, avec 9,8 millions de machines écoulées, la régression est encore plus cuisante : -18,4 %. Dans ce contexte, Lenovo tire remarquablement bien son épingle du jeu, progressant de 23 % pour près de 13 millions de machines vendues. Le Chinois est désormais à moins de 2 millions de machines par trimestre du numéro un mondial, HP. Asus a en outre réussi une belle percée, faisant progresser ses ventes de 20,5 %, à 6,2 millions d’unités. Dell, à la troisième place du classement, avec 11,6 millions d’unités vendues, a, selon Gartner, profité de bonnes performances sur le marché des entreprises.

En Europe/Moyen-Orient/Afrique, HP reste numéro 1 avec 5,8 millions d’unités vendues. Un recul de 10 % sur un an. Le numéro 2 de la région, Acer, a dû quant à lui encaisser un recul de 36,5 % de ses ventes, à 3,6 millions d’unités. Au point que sa position commence à être menacée par Asus, à 3,3 millions d’unités. Dell arrive en quatrième place à 3,2 millions d’unités. Lenovo ferme le marché à 2,4 millions. Globalement, près de 29 millions de PC ont été livrés dans la région en fin d’année, soit 9,6 % de moins que fin 2010.

À noter, outre-Atlantique, Apple, qui s’installe confortablement à la troisième position du classement, avec deux millions d’unités livrées, soit une progression de près de 21 % sur un an - et l’iPad n’est pas comptabilisé. Certes, le constructeur reste loin derrière Dell et HP - tous deux à plus de 4 millions d’unités -, et encore menacé par Toshiba, à 1,9 million de machines vendues, mais c’est le seul à avoir enregistré une croissance de ses ventes sur un marché qui a reculé de 5,9 % en volume au dernier trimestre de l’année. Pour Gartner, les smartphones et les tablettes expliquent largement ce recul sur le marché grand public. Un engouement qui, selon le cabinet, ne devrait pas se démentir en 2012, au point que les constructeurs risquent de peiner à faire adopter leurs ultrabooks.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close