Gartner et IDC voient un marché des PC globalement atone

Les deux cabinets constatent une évolution des ventes au troisième trimestre quasiment nulle sur un an. Lenovo reste en tête devant HP, tirant mieux son épingle du jeu, quand Apple apparaît bien à la peine.

Gartner et IDC viennent de rendre publiques leurs estimations de ventes d’ordinateurs personnels pour le troisième trimestre. Et s’il y a une chose sur laquelle ils semblent en accord, c’est la nature atone de ce marché. Pour le reste, les divergences sont nombreuses.

Ainsi, Gartner voit un marché des PC où 67,2 millions d’unités ont été livrées au troisième trimestre, en progression d’un modeste 0,1 % sur un an. De son côté, IDC estime le marché à près de 67,4 millions d’unités, en recul de 0,9 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Selon les deux cabinets, Lenovo, HP et Dell dominent le marché, dans cet ordre. Mais pour Gartner, le premier devance le second de plus de 1,2 million d’unités à près de 15,9 millions de PC livrés. Selon IDC, HP n’est qu’à 200 000 unités d’un Lenovo dont il estime tout de même qu’il a livré plus de 16,1 millions de PC. Les divergences ne s’arrêtent pas là : pour Gartner, Dell affiche 10,7 millions d’unités livrées, contre 11,4 pour IDC.

Mais la différence la plus marquée est à chercher entre Acer et Apple. Selon Gartner, la firme à la pomme arrive en quatrième position, plus de 800 000 unités devant Acer. Pour IDC, c’est l’inverse : Acer se place devant Apple d’une petite centaine de milliers de machines écoulées. En évolution sur un an, le désaccord est encore plus flagrant : selon Gartner, Acer encaisse un recul de près de 6 % de ses ventes sur un an, quand IDC les voit progresser de 8,5 %. Mais s’ils divergent sur les volumes, les deux cabinets s’accordent sur la tendance pour Apple : ses ventes ont dévissé au troisième trimestre, de 8,5 % pour Gartner, et de plus de 11,5 % pour IDC.

Les ventes de la firme à la pomme sont traditionnellement sujettes à une forte saisonnalité. Mais Apple enregistre là un recul marqué tandis que Lenovo, HP et Dell parviennent à inscrire leurs ventes à la hausse.

Pour IDC, le trimestre écoulé est meilleur qu’attendu. Et le cabinet explique notamment cela par un phénomène de constitution de stocks sur fond de craintes de pénuries de processeurs et d’anticipation d’augmentations de prix. Dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (EMEA), le cabinet relève une performance des ventes de portables supérieure à celle de postes fixes conventionnels.

De son côté, Gartner relève une demande importante des entreprises, dans le cadre de plans de migration vers Windows 10. Mais il ne s’attend pas à un impact durable, sur la demande, de la pénurie attendue de processeurs Intel : pour le cabinet, AMD devrait venir combler les manques. De quoi limiter les éventuelles augmentations de prix.

Les deux cabinets constatent et soulignent un phénomène : l’adoption croissante des Chromebooks dans le monde de l’éducation, outre-Atlantique. Et c’est d’ailleurs peut-être une clé de lecture importante des divergences de Gartner et d’IDC : le premier ne compte pas ces ordinateurs portables économiques dans ses statistiques de ventes de PC, tandis que le second le fait.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close