Les ventes de PC chutent en France en dépit des investissements à la hausse des entreprises

Brutal retour à la réalité pour les constructeurs de PC. Au 4ème trimestre 2010, les ventes en Europe de l’Ouest et en France ont sévèrement chuté. En dépit d’une assez forte reprise sur le segment professionnel. Dell et, surtout, Apple tirent leur épingle du jeu, au détriment des leaders Acer et HP.

Confirmation en Europe, mais également sur le marché français, du coup d’arrêt sur le marché PC en fin d’année 2010. Selon Gartner, les ventes ont reculé de 4,4% à l’échelle de l’Europe de l’Ouest et de 5% dans l’Hexagone, au 4ème trimestre. En cause, le boom des tablettes qui viennent durement concurrencer le traditionnel PC. Il s’en est vendu 19,4 millions d’unité sur les trois derniers mois en Europe de l’Ouest. Du coup, l’année se termine sur un total de 46 millions d’unités, soit à peu près le même niveau qu’en 2009.

Concernant la France, il n'a été livré que 3,1 millions de machine au 4ème trimestre – un recul de 5,2%, donc – et 11,8 millions sur l’année, en augmentation de 10% par rapport à 2009.

Des performances inférieures aux prévisions, selon Isabelle Durand, analyste chez Gartner, qui estime que les ventes ont été particulièrement faibles du côté du grand-public, notamment durant les fêtes de Noël. Tout le contraire du marché professionnel qui, pour sa part, est revenu très fort avec une croissance de 10% des livraisons aux entreprises. Trois raisons sont invoquées pour expliquer cette tendance positive : de gros contrats avec l’Education Nationale ; des investissements IT dans les PME ; et le renouvellement du parc longtemps repoussé mais désormais effectif dans les grands comptes. En terme de segments, les PC portables représentent désormais les deux tiers des livraisons.

Du côté des constructeurs, cette conjoncture incertaine provoque des fortunes diverses. Particulièrement en vue depuis plusieurs trimestres, Acer marque ainsi fortement le pas. Le taïwanais a longtemps profité de ses efforts auprès du grand-public et du succès des mini-pc à bas coût. Ces derniers sont moins en vogue et apparaissent comme les premières victimes de l’émergence des tablettes. Acer demeure tout de même le premier constructeur en France mais tombe sous les 24% de part de marché avec des ventes en recul de plus de 10%. Les chiffres sont encore plus cruels pour HP (-12,2%), en tête il n’y a pas si longtemps et désormais second. Le californien perd du terrain sur Acer. Loin derrière, Dell – troisième – et, surtout, Apple s’en sortent beaucoup mieux. Le texan revient bien – sans doute porté par son potentiel sur le marché des entreprises – avec une croissance de 5,5% de ses ventes au 4ème trimestre sur un marché en net recul. La firme à la pomme – désormais 5ème constructeur de l’Hexagone en lieu et place de Toshiba – fait encore mieux, avec une croissance de 7,7% de ses ventes. Ce qui lui permet de s’octroyer 6,3% du marché.

Pour 2011, Gartner prévoit un début d’année toujours aussi mou. Le reste de l’exercice devrait surtout être marqué par la concurrence accrue sur le marché grand public des terminaux électroniques dont les tablettes et les smartphones, selon Isabelle Durand.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close