Premiers pas de Xen sur la planète ARM

Pourquoi ne pas porter Xen sur ARM ? La question apparaît d’autant plus pertinente que les systèmes intégrés (SoC) utilisant cette architecture remportent un succès croissant, au point que certains envisagent sérieusement leur utilisation pour des serveurs.

Pourquoi ne pas porter Xen sur ARM ? La question apparaît d’autant plus pertinente que les systèmes intégrés (SoC) utilisant cette architecture remportent un succès croissant, au point que certains envisagent sérieusement leur utilisation pour des serveurs.

Stefano Stabellini, ingénieur logiciel sénior chez Citrix, a dû se poser la question. Et ne pas trouver de réponse valide. Du coup, il vient d’annoncer un portage très préliminaire - un proof of concept - de l’hyperviseur Xen pour processeurs ARM Cortex A15. Lancé en novembre, le portage permet de démarrer une machine virtuelle basée sur le noyau Linux 3.0. Il tire notamment profit des fonctions liées à la virtualisation apportée avec l’architecture ARMv7. Selon nos confrères de The Virtualization Practice, Samsung travaillerait également à un portage de Xen sur ARM mais compatible avec les architectures ARMv5 et ARMv6. 

Pour l’heure, Citrix n’a toutefois pas annoncé de transposition commerciale de ses travaux limités au monde de l’Open Source.

En complément sur LeMagIT : 

- ARM : la bataille sur le front des serveurs peut commencer

- HP confirme le développement de serveurs ARM

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close