HP conserve son activité PC

Finalement.

Finalement. Après l’importante période de confusion qui a suivi l’annonce fracassante de Leo Apotheker, Meg Whitman, qui lui a succédé à la tête de HP, vient de trancher : le groupe conservera ses activités de production de PC, grand public comme professionnels. Pas question, donc, de ventre sa division PSG, ni d’en faire une filiale, deux pistes qui étaient explorées. 

Pour Meg Whitman, chacune de ces deux hypothèses de travail - d’une réflexion qui n’aurait pas dû sortir des murs du groupe - se serait traduite pas un impact trop important sur les coûts d’approvisionnement de HP et sur son image. Et d’évaluer à 1,5 Md$ les coûts initiaux d’une séparation de l’activité PSG, pour HP, puis à 1 Md$ par an pour la réplication de fonctions internes. 

La perspective d’un retour de HP sur le marché des tablettes, après la braderie de sa TouchPad, n’est pas non plus exclue, que ce soit avec Windows 8 ou WebOS.


Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close