La France virtualise plus que les USA et l’Allemagne

L’éditeur de solutions de sauvegarde en environnements virtualisés Veeam, lance le V-Index, un indice trimestriel qui mesure la pénétration de la virtualisation sur un panel de 544 grandes entreprises aux USA, en Allemagne, au Royaume-Uni et en France.

L’éditeur de solutions de sauvegarde en environnements virtualisés Veeam, lance le V-Index, un indice trimestriel qui mesure la pénétration de la virtualisation sur un panel de 544 grandes entreprises aux USA, en Allemagne, au Royaume-Uni et en France. Sur le premier sondage en juin (par le cabinet Vanson Bourne), 92% des entreprises interrogées utilisaient la virtualisation. La France affichait le plus fort taux de pénétration avec 45% de serveurs virtuels contre 39% en moyenne pour l’ensemble du panel.

Le ratio de consolidation était en revanche plus faible en France avec en moyenne 5,8 serveurs virtuels hébergés sur chaque serveur hôte contre 6,3 pour l’ensemble du panel.

Parmi les entreprises qui virtualisent, 58% utilisent VMware comme hyperviseur principal, 20% Citrix Xen, 19% Microsoft Hyper-V et 3% un autre hyperviseur. Toutefois, en France, Microsoft Hyper-V (27%) est largement devant Citrix Xen (11%). A noter que s’il reste challenger comme hyperviseur principale, Microsoft Hyper-V est utilisé par 61% des entreprises (à comparer aux 84% qui utilisent VMware) et est globalement plus répandu que Citrix Xen (présent dans 55% des entreprises).

Les principaux freins identifiés par les entreprises interrogées à une pénétration accrue de la virtualisation sont : les problèmes de fiabilité (39%), la nécessité de renouveler le matériel avant un déploiement (37%), les problèmes de performances des applications (32%) et les problèmes de sauvegarde et de restauration (32%). 81,4% des entreprises concernées prévoient de continuer à investir dans la virtualisation de serveurs au cours des douze prochains mois.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close