Mandriva 2011 : une refonte en profondeur de la distribution Linux

Dans une annonce très laconique, Mandriva a inauguré la dernière version de sa distribution Linux, Mandriva 2011. Une sortie calée sur la feuille de route nouvelle génération, énoncée par l'éditeur français et qui prévoit notamment la publication d'une distribution par an, accompagnée de 18 mois de support, comme l'indique le Wiki du groupe.

Dans une annonce très laconique, Mandriva a inauguré la dernière version de sa distribution Linux, Mandriva 2011. Une sortie calée sur la feuille de route nouvelle génération, énoncée par l'éditeur français et qui prévoit notamment la publication d'une distribution par an, accompagnée de 18 mois de support, comme l'indique le Wiki du groupe. Par ailleurs, une version LTS (Long Term Support), dont le support courra sur 3 ans, est attendue pour la fin 2011.

Avec cette version 2011, Mandriva a voulu une transformation radicale de l'environnement. Ainsi, l'éditeur a annoncé mettre fin au support de GNOME, Xfce et des autres gestionnaires de bureau pour se concentrer uniquement sur KDE Plasma Desktop, le seul desktop officiellement supporté, rappelle Mandriva. Les utilisateurs pourront toutefois charger les paquets non-officiels, développés par la communauté.

Parmi les applications intégrées par défaut, Mandriva liste LibreOffice, Firefox, Pitivi (éditeur vidéo), Clementine (gestion de la musique), TimeFrame (qui marque une évolution dans l'intégration du desktop sémantique Nepomuk) , notamment.

En complément sur LeMagIT :

Mandriva : un plan de continuation qui passe par la Russie

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close