CA décline ARCserve D2D sur le monde Cloud

CA propose désormais une version adaptée au nuage de sa solution de backup sur disque, ARCserve D2D. Baptisée ARCserve D2D OnDemand, l’offre s’appuie sur le nuage de Microsoft, Azure.

Chris Ross, vice-président EMEA et Asie-Pacifique de la division Gestion des données de CA, explique qu’il s’agit «du premier produit du marché à proposer une véritable protection hybride des données ». Parce que la solution ne vise pas à envoyer toutes les données dans Azure : «les utilisateurs choisissent les données à envoyer dans le nuage : les snapshots peuvent être réalisés sur un serveur local [en s’appuyant sur la technologie I2 de l’éditeur qui vise à la réalisation de snapshots incrémentaux au niveau bloc, NDLR] tant qu’il est possible d’indiquer quels fichiers ou quels types de fichiers doivent être envoyés dans le Cloud. La copie locale permet d’accélérer la restauration mais la copie dans le nuage permet de sécuriser les données en cas d’incident.» L’ensemble peut être intégralement automatisé sur la base de plusieurs critères dont la fréquence d’utilisation des fichiers concernés. Et la suppression des copies locales des données se fait manuellement. 

Si ARCserve D2D est initialement lancé avec le support d’Azure, d’autres offres de cloud public seront supportées d’ici à la fin du troisième trimestre. «Nos partenaires peuvent également personnaliser la solution pour supporter les cloud privés de leurs clients », explique Chris Ross. 

L’ensemble s’administre via une interface Web et est conçu comme une solution SaaS avec facturation basée sur l’usage et notamment les capacités de stockage consommées dans le nuage, en plus d’un abonnement mensuel. ARCserve D2D OnDemand peut être essayé gratuitement pendant trois mois.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close