Tech@Work 2010 : HP va renforcer ses investissements dans la déduplication

HP, qui dispose déjà depuis 2005 d'un partenariat OEM avec Sepaton pour la déduplication haut de gamme dans ses librairies de bandes virtuelles, développe aussi depuis plusieurs années sa propre technologie de déduplication en ligne pour ses solutions de sauvegarde sur disque et de librairie virtuelle StorageWorks D2D.  Le constructeur entend renforcer ses propres développements et apporter de substantielles améliorations à la technologie des D2D, une annonce faite lors de Technology@Work 2010 à Francfort.

HP, qui dispose déjà depuis 2005 d'un partenariat OEM avec Sepaton pour la déduplication haut de gamme dans ses librairies de bandes virtuelles, développe aussi depuis plusieurs années sa propre technologie de déduplication en ligne pour ses solutions de sauvegarde sur disque et de librairie virtuelle StorageWorks D2D. 

Le constructeur entend renforcer ses propres développements et apporter de substantielles améliorations à la technologie des D2D, une annonce faite lors de Technology@Work 2010 à Francfort. Une telle évolution permettrait au D2D de monter en gamme et, sans doute, de répondre à un plus large spectre d'utilisations (la capacité des D2D est aujourd'hui limitée à un maximum de 18 To).

Séparèment, HP a aussi évoqué l'intégration pour le second semestre d'une technologie de déduplication de données à la source dans son logiciel de sauvegarde Data Protector. Cette technologie devrait, encore une fois, être le fruit de développements internes à HP. Déployé dans près de 35 000 entreprises, Data Protector ne disposait jusqu'alors pas de capacité de déduplication, contrairement à certains logiciels concurrents comme ceux de Symantec ou Commvault ou à des solutions ad hoc comme EMC Avamar.

Pour approfondir sur Backup et protection de données

- ANNONCES GOOGLE

Close