Google met 900 M$ sur la table pour les brevets de Nortel

Sera-ce l’épilogue de la longue vente par appartements du défunt Nortel ? La semaine dernière, c’est Microsoft qui a proposé 7,5 M$ pour le rachat d’un lot d’adresses IPv4. Au début de l’automne dernier, Ericsson avait proposé de racheter l’activité commutateurs de Nortel pour 65 M$. L’équipementier suédois avait déjà trois autres morceaux de Nortel.

Sera-ce l’épilogue de la longue vente par appartements du défunt Nortel ? La semaine dernière, c’est Microsoft qui a proposé 7,5 M$ pour le rachat d’un lot d’adresses IPv4. Au début de l’automne dernier, Ericsson avait proposé de racheter l’activité commutateurs de Nortel pour 65 M$. L’équipementier suédois avait déjà trois autres morceaux de Nortel. Benband, Avaya ou encore Ciena figurent sur la liste de ceux qui ont profité de ce lent dépeçage. Et Google pourrait venir la compléter et, pour cela, poserait 900 M$ sur la table.

Mais compte tenu du prix proposé, il semble évident que l’on touche là aux joyaux de la couronne. Il faut dire que l’offre concerne environ 6000 brevets, portant sur des technologies sans fil, dont certaines relatives à la téléphonie mobile 4G, ou encore les bases de données. A cela s’ajoutent des domaines aussi variés que les réseaux optiques, les communications vocales, Internet, ou encore les semi-conducteurs et même la recherche en ligne et les réseaux sociaux.

Mais si Google a fait une première offre, la vente ne sera pas finalisée avant le mois de prochain. Et elle n’est pas fermée : d’autres offres plus avantageuses pour Nortel peuvent être soumises suivant un processus d’enchères.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close