Record d'investissements dans les usines de semi-conducteurs

Pas moins de 47,2 Md$. C'est la somme totale que l'industrie devrait débourser en investissements dans les usines de semi-conducteurs (+ 22 % par rapport à 2010), selon Semi, l'association professionnelle du secteur.

Pas moins de 47,2 Md$. C'est la somme totale que l'industrie devrait débourser en investissements dans les usines de semi-conducteurs (+ 22 % par rapport à 2010), selon Semi, l'association professionnelle du secteur.
A lui seul, Intel investira 9 Md$ - le groupe est notamment engagé dans la réduction de la finesse de gravure (22 nm puis 14 nm prévu pour 2013). Le Taïwanais TSMC suit avec une dépense prévue de 7,8 Md$.

Ces 47,2 Md$ effacent le précédent record établit en 2007 (46,4 Md$) et tirent surtout un trait sur la crise qui a vu les investissements dans le secteur plonger de façon spectaculaire. En 2009, l'industrie avait investi moins de 20 Md$ dans ses usines.

Si ce redémarrage s'inscrit dans le cycle traditionnel des investissements dans les semi-conducteurs (avec une phase de rattrapage des capacités de production après le redécollage du marché), le niveau actuel des dépenses de l'industrie reste bien moindre que les années 2000. "En 2011, les industriels vont consacrer environ 15 % de leur chiffre d'affaires en investissement industriel, alors que dans les années 2000, on tournait autour de 26 %", indique Sébastien Rospide, consultant du cabinet Décision, interrogé dans les colonnes des Echos.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close