Résultats : EMC termine son année 2010 en fanfare

EMC a  publié des résultats en forte hausse pour son année fiscale 2010. Le chiffre d'affaires du leader mondial du stockage a progressé de 21% sur un an pour atteindre un nouveau record de 17 Md$, tandis que le bénéfice net de la firme a bondi de 61%, à 1,9 Md$.Sous la direction de son nouveau directeur opérationnel, Pat Gelsinger, EMC a maintenu un rythme de croisière impressionnant tout au long de l'année, creusant l'écart avec tous ses rivaux en matière de chiffre d'affaire.

EMC a  publié des résultats en forte hausse pour son année fiscale 2010. Le chiffre d'affaires du leader mondial du stockage a progressé de 21% sur un an pour atteindre un nouveau record de 17 Md$, tandis que le bénéfice net de la firme a bondi de 61%, à 1,9 Md$.
Sous la direction de son nouveau directeur opérationnel, Pat Gelsinger, EMC a maintenu un rythme de croisière impressionnant tout au long de l'année, creusant l'écart avec tous ses rivaux en matière de chiffre d'affaire. Mais le plus surprenant est sans doute le bond du bénéfice net, malgré un budget R&D toujours aussi soutenu (près de 12% du CA), qui en valeur absolue approche désormais celui d'HP, dont le CA est pourtant sept fois supérieur.

En fait, lorsqu'on regarde les chiffres dans les détails, l'activité stockage d'EMC (certes matinée du CA de RSA et des logiciels de gestion de contenus) fait presque aussi bien d'un point de vue marge nette que l'activité pûrement logicielle de VMware. Ce dernier a pourtant lui aussi terminé l'année 2010 en beauté, avec un bond de son chiffre d'affaire de 40% au dernier trimestre et une progression tout aussi impressionnante de 36% de son activité sur l'ensemble de l'année.

Un succès orchestré depuis dix ans par Joe Tucci

 tucci
Joe Tucci, le CEO d'EMC, a fêté son
10e anniversaire à la tête de la firme
la semaine dernière.

Sous la direction de Joe Tucci, nommé il y a tout juste dix ans ans alors que la firme traversait une période difficile, EMC s'est imposé comme le leader incontesté de son secteur tout en se diversifiant dans les domaines prometteurs de la sécurité de l'information (avec RSA) et du cloud (avec VMware et l'alliance avec Cisco).

Le CEO, qui s'était fixé pour objectif de développer les activités logicielles d'EMC, a largement réussi son pari. Répondant récemment à une question du MagIT à Londres, Joe Tucci expliquait ainsi que le logiciel est sans doute la clé du succès d'EMC dans le stockage et que l'essentiel des investissements de la firme vont dans le développement logiciel... tout en concédant que la plupart des logiciels de la firme ne seraient rien sans les plates-formes matérielles pour les faire tourner (au premier rang desquels les Symmetrix, et les VNX, successeurs désignés des actuels Clariion et Celerra). Et Tucci de pointer aussi du doigt l'importance du rachat de VMware dans la stratégie de développement de la firme vers le cloud.

Terminons en notant qu'EMC affiche des ambitions claires de croissance pour 2011, avec un objectif de chiffre d'affaires de 19,6 Md$, soit une progression attendue de 15% par rapport à l'année écoulée. L'objectif de bénéfice net est quant à lui de 2,4 Md$ soit une prévision de hausse de 26%.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close