Nicolas Sarkozy veut voir le G8 se pencher sur la régulation d’Internet

Internet au menu du G8. Le Président français souhaite que les Etats industrialisés se penche sur la Toile pour la civiliser et non la réguler.

Nicolas Sarkozy a confirmé lors de ses vœux au monde de la culture au Grand Palais vouloir faire de la régulation d’internet l’un des axes de sa présidence du G8 et du G20. Le Président de la République explique vouloir « mettre sur la table une question centrale, celle de l'internet civilisé. Je ne dis pas de l'Internet régulé, je dis de l'internet civilisé. C'est de l'intérêt de tout le monde". Une annonce qui vient au moment où le chef de l’Etat a lancé une grande offensive de séduction envers le monde de l’Internet, invitant notamment récemment à l’Elysée quelques bloggeurs et autres influenceurs du secteur. Il devrait récidiver dans le cadre du G8, cette fois à l’échelle internationale. Nicolas Sarkazy a ainsi expliqué avoir invité "les grands intervenants de la société virtuelle" à Deauville les 26 et 27 mai prochain, à la veille du G8.
Reste qu’il y a du travail pour s’attirer la sympathie d’internautes qui – notamment en France – n’ont jamais vraiment accepté l’Hadopi, jusqu’à présnet le grand œuvre du quinquennat sur la Toile. La loi sur la sécurité dites Loppsi 2 votée ces jours ci et qui introduit la notion de filtrage a priori du réseau en France ne devrait pas contribuer à arranger les choses. D’autant que même au niveau industriel, Nicolas Sarkozy n’est pas en odeur de sainteté parmi les organisations patronales liées à la société de l’information, comme le Syntec Numérique, lui reprochant de peu les impliquer dès lors qu’il s’agit d’aborder la question IT. Absentes du petit déjeuner web du Président, reste à savoir si elles recevront un carton pour Deauville…

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close