Microsoft préparerait une version de Windows pour ARM

C'est un vieux serpent de mer qui a refait surface cette semaine avec la publication par nos confrères de Bloomberg et du Wall Street Journal de rumeurs selon lesquelles Microsoft travaillerait à une nouvelle version de Windows adaptée aux architectures des processeurs ARM. Rappelons que cette architecture processeurs est utilisée par la plupart des terminaux mobiles de la planète et qu'elle est aussi au coeur des smartphones les plus avancés et des tablettes les plus populaires (dont l'iPad d'Apple et la Galaxy Tab de Samsung).

C'est un vieux serpent de mer qui a refait surface cette semaine avec la publication par nos confrères de Bloomberg et du Wall Street Journal de rumeurs selon lesquelles Microsoft travaillerait à une nouvelle version de Windows adaptée aux architectures des processeurs ARM. Rappelons que cette architecture processeurs est utilisée par la plupart des terminaux mobiles de la planète et qu'elle est aussi au coeur des smartphones les plus avancés et des tablettes les plus populaires (dont l'iPad d'Apple et la Galaxy Tab de Samsung). Les puces ARM, sont notamment réputées pour leur faible consommation énergétique, et  trustent le marché de la mobilité, un segment sur lequel Microsoft n'entend pas laisser le champ libre à Apple et Google.

Microsoft délaisserait ainsi le monde du x86 et son partenaire traditionnel Intel - du moins pour le monde des tablettes. Redmond pourrait annoncer cette déclinaison de son OS à l’occasion du CES (Consumer Electronic Show), du 6 au 9 janvier. Selon ces mêmes sources, les premiers résultats d’un éventuel portage de Windows sur ARM ne devraient pas voir le jour avant deux ans.

Il est vrai que si le portage s'effectue depuis une base Windows 7, il faudra non seulement réécrire le noyau mais aussi porter une large partie des couches hautes de l'OS. Un travail de titan qui devrait sans doute passer par l'abandon de pans entiers du code Windows (par exemple la compatibilité x86 16 bit) et se concentrer largement sur le portage des API coeurs de l'OS ainsi que sur les portions permettant d'éxécuter du code managé .Net. Notons au passage que se travail devrait sans doute s'effectuer aussi sur le prochain Windows 8 pour le débarasser d'une partie des scories du passé (mais dans le cas de la version x86, il sera toujours possible pour les nostalgiques d'éxecuter de vieilles applications DOS ou Windows 16 bit dans une machine virtuelle).

Terminons en signalant que Microsoft entend surfer sur les bons chiffres de ventes des premiers terminaux Windows Phone 7 qui se seraient écoulés à plus de 1,5 millions d’exemplaires  en quelque 6 semaines, selon des chiffres de Redmond. Windows Phone 7, qui s'appuie sur le noyau system Windows CE, est censé permettre à Microsoft de se relancer sur le marché des téléphones, un marché dont il a quasiment été chassé par la montée en puissance de l'iPhone et des terminaux Android.

A lire aussi sur leMagIT :

B.Ourghanlian, Microsoft :"l'hyperviseur client, c'est la fin des problèmes de déploiement de postes de travail"

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close