L’idée de cloud privé se développe en Europe, les décideurs français sont moins emballés

Un décideur informatique européen sur quatre envisage de développer une infrastructure de type cloud privé selon Forrester.

Un décideur informatique européen sur quatre envisage de développer une infrastructure de type cloud privé selon Forrester. Au delà des tests qui seront à l’œuvre durant le prochain exercice, un décideur sur deux en fait même une priorité. Une fois n’est pas coutume, le cabinet d’étude relève un petit retard dans les ambitions en France, puisque seulement 27% des décideurs interrogés dans l’Hexagone perçoivent le cloud privé comme une nécessité pour leur organisation.


Forrester note que les décisionnaires informatiques qui se sentent concernés par le cloud computing ont déjà commencé à augmenter « leurs dépenses dans des data centers externalisés et des infrastructures serveurs, autant que dans la sous-traitance et le conseil ». Reste que le cabinet d’études souligne que « alors que l’infrastructure continue d’augmenter, les directions IT ont encore une idée assez approximative de l’investissement réel que représente la privatisation du « Cloud computing ». " Du coup, selon  Forrester, « ils sous-investissent dans des secteurs clefs tels que l’automatisation, le libre service, le tracking et le reporting, qui peuvent apporter une valeur de différenciation durant l’implémentation du système ».
Enfin, l’étude révèle que le souci de sécurité demeure toujours le premier frein à l’implémentation d’une politique de privatisation du « cloud computing ».

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close