Le Tribunal d’Evry ordonne la liquidation d’Arès

L’agonie d’Arès – l’ex-fleuron français de la gestion d’infrastructures - n’en finit plus.

L’agonie d’Arès – l’ex-fleuron français de la gestion d’infrastructures - n’en finit plus. Quelques jours après le dépôt de bilan annoncé par la direction – le second en deux ans pour la SSII - et alors que les opérations de dépeçage de la société se poursuivaient - l'annonce du dépôt de bilan s'est effectuée juste après l'annonce de la cession des activités PLM de sa branche innovation et design à Prodware -, le Tribunal de Commerce d’Evry a prononcé le 29 novembre 2010 l'ouverture d'une procédure de liquidation judiciaire, assortie d’une poursuite d’activité de 3 mois.

 Ares, l'entité mise sous tutelle était en plan de continuation depuis le 30 mars 2009. Après la cession d'Innovation & Design, elle n'emploie plus que 457 salariés.  Suite à la décision du tribunal, son activité sera poursuivie jusqu’au 28 février 2011 afin de laisser le temps à la direction de trouver un repreneur. Selon des rumeurs insistantes provenant des salariés d'Arès, GFI serait sur les rangs. Les mêmes rumeurs donnent le PDG du groupe Ares, Michel Berjamin, en partance pour GFI.

La SSII dirigée par Vincent Rouaix est, elle, en pleine forme après une année 2009 noire. Au premier semestre 2010, GFI a ainsi affiché un bénéfice net de 2,7 M€ pour un CA de 333 M€ contre une perte de 10,9 M€ pour un CA de 367 M€ en 2009 (la baisse du CA, correspond notamment à la cession d'activités déficitaires en Italie et en Allemagne).

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close