Ares dépose son bilan, GFI en embuscade ?

A peine deux ans et demi après le premier dépôt de bilan d'Ares, les dirigeants de la SSII ont annoncé hier au comité d'entreprise avoir de nouveau déposé le bilan de la société, et ce juste après avoir officialisé la cession de la branche innovation & design, la dernière pépite d'Ares, à Prodware. GFI serait en embuscade pour reprendre les actifs de la société.

Hier, Ares annonçait la cession de ses activités d’intégration de solutions pour le design et l’innovation en architecture, production industrielle, construction immobilière et aménagement du territoire (notamment spécialisé dans Autodesk) au groupe Prodware pour un montant non précisé. En pleine tourmente, Ares indiquait que cette vente s'inscrivait dans le cadre de son plan de redressement. Problème cette activité était la seule vraiment rentable du groupe et la seule en croissance (environ +20 % sur un an).

Mais ce que le communiqué ne révélait pas est que l'entreprise a dans la foulée déposé son bilan. L'information a en fait été communiquée au comité d'entreprise juste après l'annonce de la cession.

Deux ans de chemin de croix

Ares n'était en fait plus que l'ombre de sa splendeur passée. Plombée par 23 millions d'euros de dettes, la société a continué à accumuler les pertes depuis 2008. A la suite de la cession des activités Innovation & Design à Prodware, la société ne disposait plus que de son  activité Arcole et de son activité de services d'assistance technique. Cette dernière qui devrait réaliser plus de 25 M€ de CA en 2010 emploie l'essentiel des 550 salariés restant mais est toujours déficitaire.

Le dépôt de bilan annoncé hier devrait se traduire logiquement par une déclaration de cessation de paiement. Si un repreneur se manifeste rapidement (la rumeur parle de GFI), le tribunal pourrait attendre quelques semaines et prononcer la cessation d'activité. GFI reprendrait alors les actifs restant d'Ares ainsi qu'une partie des salariés, mais abandonnerait le passif de la société. En l'absence d'un repreneur, le tribunal devrait en revanche prononcer la mise en liquidation de la société. Rappelons qu'ares fait toujours l'objet d'un plan de continuité d'activité depuis sa mise en redressement judiciaire en 2008.

Le feuilleton Ares sur LeMagIT

20 juin 2008 : Ares : vie et mort d'un fleuron français de l'infrastructure

15 juillet 2008 : Arès : les résultats catastrophiques ont mené au dépeçage  

10 sept. 2008 : Le démembrement d’Arès se poursuit sous contrôle  

01 oct. 2008 : Arès vend les derniers joyaux de la couronne

31 mars 2009 : Arès sort de son redressement judiciaire soutenu par ses créanciers

14 août 2009 : Ares : la miraculée du tribunal de commerce tarde à retrouver l'équilibre

30 oct. 2009 : Ares perd son actionnaire majoritaire

11 janv. 2010 : Ares lève 4,6 M€

19 fev. 2010 : Résultats : Ares cherche des solutions pour reconstituer ses fonds propres

07 avril 2010 : Arès entame la cession à SCC de ses activités d’infogérance d’infra en Ile de France  

19 sept. 2010 : Pourquoi Ares brade ses actifs ?

23 nov. 2010 : Ares : l’hypothèse du rachat s’éloigne, celle de la liquidation se précise

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close