Affaire TomorrowNow : SAP s’excuse devant le tribunal

Le procès Oracle/ SAP, sur fond d’espionnage industriel, a pris une tournure presque tragique.

Le procès Oracle/ SAP, sur fond d’espionnage industriel, a pris une tournure presque tragique. Selon nos confrères de Reuters, Bill McDermott, actuel co-président de SAP, a officiellement présenté ses excuses à Oracle, lors d’un témoignage. “Je suis désolé”, aurait-il affirmé après que l’avocat d’Oracle lui a demandé si, en 3 ans et demi, SAP s’était déjà repenti.

Il aurait également ajouté n’avoir jamais soutenu ni même été impliqué dans le rachat de la société TomorrowNow pour 10 millions de dollar en 2005. McDermott a rejoint le board de SAP en 2008 avant de prendre la co-présidence du groupe cette année. "Le fait que nous sommes tous là me fait dire que (ce rachat) a été une erreur", a-t-il ajouté, toujours selon nos confrères de Reuters.

Pour mémoire, SAP est attaqué par Oracle pour les errements de son ex-filiale TomorrowNow qui proposait des offres de maintenance à bas coût autour des solutions de l'éditeur américain. Rappelons qu'en juillet 2008, suite à une plainte d'Oracle, SAP avait fermé cette entité, reconnaissant sa responsabilité dans l'affaire (en l'occurrence des téléchargements effectués par certains employés de TomorrowNow sur le site d'Oracle excédant les droits des clients représentés).

Le 9 novembre dernier, Larry Ellison estimait à quelque 4 milliards de dollars le montant du préjudice; il prétend que cette filiale avait détourné des grands comptes d’Oracle. Loin des 120 millions de dollars que SAP a accepté de verser dans le cadre ce procès.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close