Motorola poursuit à son tour Microsoft pour violation de brevets

Une partie de ping-pong s’engage entre Microsoft et Motorola.

Une partie de ping-pong s’engage entre Microsoft et Motorola. En effet, la division Mobility de ce dernier a annoncé hier, jeudi 11 novembre, poursuivre Microsoft devant les tribunaux pour violation de brevets. Selon le groupe, qui a décidé de croiser le fer avec Redmond dans deux tribunaux américains (en Floride et dans la Wisconsin), Microsoft aurait violé par moins de 16 brevets dans Windows, Windows Mobile et Xbox.

Une décision qui ressemble à une réponse du berger à la bergère. Mardi, Microsoft avait lui aussi décidé d’engager un procès contre Motorola, invoquant les tarifs excessifs des royalties que demande le constructeur pour ses technologies de réseaux (utilisées notamment dans la Xbox). Rappelons que, le 4 octobre, Microsoft avait décidé de poursuivre Motorola pour violation de brevets que le constructeur exploiterait dans ses terminaux Android.

Selon Motorola, Exchange, Outlook, Messenger, le client de messagerie instantanée Windows Live - inclus dans Windows - violeraient des technologies maison. Côté Windows Mobile, Bing Maps et Windows Market Place seraient au coeur du litige.

Florian Mueller, initiateur de la campagne anti-brevet NoSoftwarePatent, détaille sur son blog les brevets pointés du doigt par Motorola .

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close