TomorrowNow : SAP pourrait bien limiter la casse face à Oracle

Les effets de Larry Elisson réclamant 4 milliards de dollars sans trop étayer sa démonstration ont visiblement été contreproductifs au yeux du juge Phyllis Hamilton qui aurait limité à 500 millions de dollars les dommages et intérêts susceptibles d’être versés par SAP dans l’affaire qui oppose les deux concurrents autour de TomorrowNow, société au final sulfureux, acquise par SAP et fermée depuis 2008. En fait, le juge a dénié le droit à Oracle de réclamer des dommages et intérêts liés à d’hypothétiques affaires qu’il n’aurait pas signé du fait du vol de données commerciales.

Les effets de Larry Elisson réclamant 4 milliards de dollars sans trop étayer sa démonstration ont visiblement été contreproductifs au yeux du juge Phyllis Hamilton qui aurait limité à 500 millions de dollars les dommages et intérêts susceptibles d’être versés par SAP dans l’affaire qui oppose les deux concurrents autour de TomorrowNow, société au final sulfureux, acquise par SAP et fermée depuis 2008.

En fait, le juge a dénié le droit à Oracle de réclamer des dommages et intérêts liés à d’hypothétiques affaires qu’il n’aurait pas signé du fait du vol de données commerciales.
Dévoilée par SAP, cette information est présentée comme une forme victoire par l’éditeur allemand, qui estime que peu de clients ont été perdus par Oracle du fait des pratiques illicites de TomorrowNow. Plus prudents qu’Elisson, les avocats d’Oracle ont réclamé au cours de l’audience 2,2 milliards puis 1,6 milliards de dollars. De son côté SAP souhaitait arriver à un arrangement autour de 120 millions de dollars.

Pour mémoire, SAP est attaqué par Oracle pour les errements de son ex-filiale TomorrowNow qui proposait des offres de maintenance à bas coût autour des solutions de l'éditeur américain. Rappelons qu'en juillet 2008, suite à une plainte d'Oracle, SAP avait fermé cette entité, reconnaissant sa responsabilité dans l'affaire (en l'occurrence des téléchargements effectués par certains employés de TomorrowNow sur le site d'Oracle excédant les droits des clients représentés). Le procès est entré dans sa seconde semaine d’audience et un jugement devrait intervenir d’ici la fin du mois.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close