Obama : la peur de l'offshore est dépassée

En visite en Inde, le président américain a tenu un discours rassurant pour les grands outsourceurs du pays, inquiets de la montée du protectionnisme aux Etats-Unis.

En déplacement en Inde, le président américain a défendu l'offshore pratiqué très largement sur le sous-continent. Selon Barack Obama, la vision de centres de services dans des pays à bas coût détruisant les emplois aux Etats-Unis est dépassée. Et d'expliquer que les relations commerciales entre les deux pays améliorent tant le niveau de vie indien qu'américain.

Tenu dimanche devant un parterre de dirigeants à Mumbai, ce discours un brin convenu vise à calmer les inquiétudes des milieux d'affaires indiens qui s'alarment d'une montée du protectionnisme aux Etats-Unis. Un état comme l'Ohio a ainsi interdit le recours à l'offshore dans les contrats publics. En mai, Barack Obama avait également évoqué une réforme de la fiscalité, afin de limiter les délocalisations dans les pays à bas coût par les entreprises américaines.

Les grands outsourceurs indiens supportent également un renchérissement des visas de travail vers les Etats-Unis, décision prise par Barack Obama. Cette mesure, qui doit rapporter 600 millions de dollars, touche les entreprises de plus de 50 salariés dont plus de 50 % travaillent avec un visa.

En complément :

- Offshore : nouvelle avancée du protectionnisme aux US

- Offshore : les Etats-Unis ont entendu les sirènes du protectionnisme

- Fiscalité : Obama fait souffler un vent de panique sur l’industrie IT

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close