Offshore : nouvelle avancée du protectionnisme aux US

Le protectionnisme vient, selon nos confrères du Times of India, de remporter une nouvelle victoire, aux Etats-Unis.

Le protectionnisme vient, selon nos confrères du Times of India, de remporter une nouvelle victoire, aux Etats-Unis. Le quotidien indien rapporte ainsi les propos du gouverneur de l’état de l’Ohio selon lequel le recours, pour les administrations publiques, à l’offshore «a des conséquences métiers inacceptables»,  notamment «un niveau de sécurité des données inacceptable avec, pour conséquence, des risques de vols de données privées ». Et d’évoquer, plus loin, «l’insatisfaction [ des usagers] avec la qualité de leurs services et le fait que ces services soient réalisés offshore.»

Ironiquement, nos confrères indiens soulignent qu’en novembre 2007, l’état de l’Ohio a contribué à hauteur de 19 M$ à l’implantation d’un centre de service de TCS sur son territoire.

La sortie de Ted Strickland, gouverneur de l’état de l’Ohio, intervient après des retours d’administrés mécontent du service rendu par les centres d’appel au Salvador d’un sous-traitant de l’état, Parago. Des causes similaires avaient conduit à la limitation du recours à l’offshore dans l’état du New Jersey. 

La décision de l’état de l’Ohio coïncide en outre avec une déclaration de Barack Obama, indiquant sa détermination à limiter les possibilités d’optimisation fiscale associées à l’offshore :  «l’une des clés de la création d’emplois est d’encourager les entreprises à investir aux Etats-Unis. Mais, depuis des années, notre fiscalité a offert des milliards de dollars de réductions fiscales pour encourager les entreprises à créer des emplois et à réaliser des bénéfices dans d’autres pays.» 

En complément :

- Offshore : les Etats-Unis ont entendu les sirènes du protectionnisme

- Fiscalité : Obama fait souffler un vent de panique sur l’industrie IT

- La fiscalité : nouvel enjeu de l’offshore ?

Pour approfondir sur Offshore

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close