Jeff Bonwick, père de ZFS chez Sun, quitte Oracle

"Après 20 années incroyables chez Sun/Oracle, j'ai décidé d'essayer quelque chose de neuf".

"Après 20 années incroyables chez Sun/Oracle, j'ai décidé d'essayer quelque chose de neuf". C'est par cette petite phrase que l'un des développeurs les plus emblématiques de Solaris, Jeff Bonwick, le père de ZFS a tiré sa révérence sur son blog. Bonwick quitte Oracle ce jeudi 30 septembre pour créer sa propre start-up.

De tous les dirigeants de Sun que nous avons pu rencontrer au cours des dix dernières années, (il avait le statut de Vice-président et de Sun Fellow), Bonwick est sans doute, avec John Fowler, le patron des serveurs et du stockage, celui qui nous a fait la plus forte impression, par sa simplicité mais aussi par son approche de l'innovation. Il est de ceux qui, au cours des 10 dernières années, ont participé à l'évolution régulière de Solaris, le seul des grands Unix qui ait continué a innover à un rythme rapide. Outre ZFS, Bonwick est aussi connu pour avoir développé le mécanisme de slab allocation, un algorithme de gestion et d'allocation de la mémoire créé à l'origine pour SunOS (aujorud'hui Solaris) et désormais utilisé par les grandes variantes ou clones tels que HP-UX, BSD ou Linux. Il a aussi créé l'algorithme de compression LZJB.

Depuis l'acquisition de Sun par Oracle, ce dernier a perdu quelques uns de ses ingénieurs les plus talentueux dont deux des trois créateurs de DTrace, Bryan Cantrill et Adam Leventhal (ce dernier ayant par ailleurs été l'un des ingénieurs à l'origine du projet FishWorks qui a donné lieu aux appliances de stockage ZFS de Sun) et une bonne moitié de l'équipe qui pilotait le développement de ZFS, dont Bonwick et Bill Moore. Et la liste devrait si l'on en croit les rumeurs continuer à s'allonger...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close