Téléphonie mobile : démantèlement d’un réseau de pirates en France

Selon l’AFP, qui cite les enquêteurs en charge du dossier, neuf personnes, accusées de faire partie d’un vaste réseau de piratage de codes secrets de téléphones portables, ont été interpellées ce week-end dans toute la France.

Selon l’AFP, qui cite les enquêteurs en charge du dossier, neuf personnes, accusées de faire partie d’un vaste réseau de piratage de codes secrets de téléphones portables, ont été interpellées ce week-end dans toute la France.

A la clé, une fraude de quelques millions d’euros, qui reposait, comme l’indique l’AFP, sur la revente de codes secrets de portables (les simlocks), obtenus via des employés des opérateurs français, sur des sites Internet membres d’un réseau de cybercriminels. L’argent ainsi gagné partait ensuite vers des comptes au Luxembourg ou vers des paradis fiscaux. Un mécanisme qui visiblement fonctionnait depuis une dizaine d’années.

L’enquête a démarré en 2009, suite à une plainte déposée par SFR à Marseille, qui visiblement avait détecté des trous dans son système de sécurité, rapporte l’agence de presse. Orange et Bouygues devraient également rejoindre la procédure, souligne l’AFP.

Pour l”heure, si la branche française a été démantelée, les autorités françaises, affirment poursuivre l’enquête à l’étranger.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close