Informatisation des surfaces de vente : les Français partagés

Selon une enquête Ifop auprès de plus de 1 000 Français, ceux-ci restent assez partagés sur l'arrivée des technologies de l'information sur les lieux de vente.

ifop

Selon une enquête Ifop auprès de plus de 1 000 Français, ceux-ci restent assez partagés sur l'arrivée des technologies de l'information sur les lieux de vente. Le remplacement des caissières par des caisses automatiques - et leur transfert dans les rayons comme auxiliaires de vente - est ainsi rejeté par près de 70 % des sondés. Ils ne sont que 9 % à y être très favorables. La disparition des vendeurs au profit "de machines ultra-performantes" (sic) susceptibles de répondre aux questions des consommateurs et les guider dans leurs achats est écartée par une proportion encore plus forte de sondés (85 %).

Principal point encourageant dans cette étude pour les distributeurs : une moitié des Français se déclare favorable à "l'instauration d’une carte de fidélité permettant au vendeur de disposer de l’historique" de leurs achats afin de mieux répondre à leurs attentes. Le terrain semble encore plus fertile pour l'utilisation de dispositifs mobiles permettant aux vendeurs de proposer à un client des produits complémentaires (63 % des Français favorables) ou pour la mise à disposition de terminaux de paiement en rayons (65 %). Même révolution des mentalités pour l'aspect 2.0 : 61 % des Français se disent prêts à partager leurs commentaires sur un produit au sein de communautés.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close