Orange, Bouygues et SFR priés d’ouvrir leurs réseaux 3G à Free

Pour faciliter l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, l’Autorité de la concurrence recommande aux 3 opérateurs mobiles français d’ouvrir leurs réseaux 3G au prochain trublion de la mobilité, Free Mobile.

Pour faciliter l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, l’Autorité de la concurrence recommande aux 3 opérateurs mobiles français d’ouvrir leurs réseaux 3G au prochain trublion de la mobilité, Free Mobile.

Dans un communiqué, l’Autorité explique que “compte tenu des barrières à l'entrée sur le marché mobile, la généralisation des offres de convergence pourrait distordre la concurrence au bénéfice des trois opérateurs mobiles en place et au détriment des autres opérateurs [...] Ce risque pourrait être atténué si le quatrième opérateur mobile, Free, bénéficiait rapidement d'une prestation d'itinérance sur l'un des réseaux en place, non seulement pour la 2G, mais aussi pour la 3G compte tenu du très fort succès des smartphones et des « clés 3G »”.

Notons que cette recommandation est une conséquence directe de l’approbation par l’Autorité des offres "quadruple play" d’Orange (qui mêlent TV, Internet, téléphonie fixe et mobile). Une offre que rejoindront celles de Bouygues et SFR, encore en préparation. Sans cette offre d’itinérance, Free, qui a obtenu une licence 3G,  se trouverait alors fortement handicapé par rapport à ses concurrents, note en substance l’Autorité.

Selon nos confrères des Echos, les 3 opérateurs réprouvent évidemment cette recommandation, indiquant que l’accord entourant l'attribution de la quatrième licence 3G à Free implique uniquement l’ouverture de leurs réseaux 2G, et non 3G.

En complément :

- Fréquences 3G : Free fait les frais de la farce organisée par l'Arcep

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close