Résultats : Steria confirme que la reprise se dessine

Steria a surpris les analystes en dévoilant un chiffre d'affaires au premier trimestre supérieur à leurs attentes : à 414,6 M€, celui-ci progresse de 2,9 % à taux de change et périmètre constant (et même un peu plus en valeur absolue du fait des effets de change).

Steria a surpris les analystes en dévoilant un chiffre d'affaires au premier trimestre supérieur à leurs attentes : à 414,6 M€, celui-ci progresse de 2,9 % à taux de change et périmètre constant (et même un peu plus en valeur absolue du fait des effets de change). Un bond dans la lignée de la fin d'année dernière, où la société avait retrouvé la croissance portée par ses filiales en Grande-Bretagne et, dans une moindre mesure, en Allemagne. Sur le début de 2010, la bonne nouvelle provient de la France qui, à 127,9 M€, revient à la croissance (+ 2,6 %). Steria y parle d'ailleurs d'un "raffermissement progressif de l'activité tout au long du trimestre". L'Allemagne, où Steria avait racheté le cabinet de conseil Mummert, confirme son redémarrage : la croissance passant de 1,1 % en fin d'année dernière à 4,8 % sur les trois premiers mois de l'année. Ces bons résultats sont portés par les activités d'infogérance et de BPO, qui progressent de 4,5 %, tandis que celles liées au conseil et à l'intégration bénéficient d'une croissance plus modérée (2 %).

steriaSigne que la reprise est encore hésitante, le carnet de commandes est en net recul : le ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires tombe à 0,95, contre 1,03 en fin d'année dernière et 1,13 il y a un an. Steria estime toutefois que ce ratio sera supérieur à 1 à la fin du premier semestre.

En complément :

- Résultats : Steria freine sa décroissance, grâce à une fin d'année dans le vert

- Résultats : Steria rechute lourdement (T3 09)

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close