Google se dit certain à 99 % de devoir quitter la Chine prochainement

L’heure des comptes semble avoir sonné entre l’état chinois et Google, ce dernier se disant désormais certain à 99 % de devoir fermer la version locale de son moteur de recherche alors même que les négociations sont censées se poursuivre.

L’heure des comptes semble avoir sonné entre l’état chinois et Google, ce dernier se disant désormais certain à 99 % de devoir fermer la version locale de son moteur de recherche alors même que les négociations sont censées se poursuivre. Mais, chacun semble camper sur ses positions et le Financial Times daté de samedi 13 mars indique que celles-ci se trouvent dans une impasse. Du coup, Google aurait mis en place un plan de retrait qui pourrait être mis en œuvre rapidement tout en tenant compte des risques potentiels pesant sur les employés chinois du moteur de recherche.

De leur côté, les autorités de Pékin ont prévenu le moteur de recherche qu'il s'exposait à des "conséquences" s'il arrêtait de filtrer les résultats publiés sur son site Google.cn. Les autorités chinoises continuent d’affirmer vouloir favoriser l’implantation de Google tout en l’obligeant à respecter les règles de filtrage propres au pays.

Depuis janvier, les tensions sont vives entre Google et la Chine. Le moteur a en effet annoncé avoir été victime d’attaques massives en provenance du pays. Depuis, Google et le gouvernement chinois - qui nie être responsable de ces actes de piratage - discutent dans un climat de forte défiance.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close