Gel des salaires : la grogne des salariés s'étend chez Atos

Le mouvement de protestation contre le gel des salaires, qui a démarré au sein de la filiale Worldline le 1er février, est en passe de gagner les activités intégration et infogérance d'Atos-Origin.

Le mouvement de protestation contre le gel des salaires, qui a démarré au sein de la filiale Worldline le 1er février, est en passe de gagner les activités intégration et infogérance d'Atos-Origin.

Rappelons que, touchés à leur tour par une mesure de quasi-gel des salaires, les salariés de la filiale spécialisée dans le traitement des transactions électroniques ont organisé une journée de protestation : 1 300 personnes ont protesté le 1er février devant les implantations de Seclin, La Défense et Blois, selon les syndicats. Soit 50 % de mobilisation sur ces sites, calcule une déléguée CFDT.

Cette dernière explique que le mouvement gagne désormais les branches intégration - avec un premier débrayage attendu pour ce mardi 9 février - et infogérance. "Des entités qui ont déjà subi une mesure de gel des salaires en 2009, explique la syndicaliste. Nous allons organiser une consultation générale des salariés cette semaine, afin de préparer une journée de débrayage, sûrement pour l'ensemble du personnel". Sur ce sujet, à une exception près au sein de l'entité intégration, les délégués du personnel se sont organisés en intersyndicales.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close