Avec HipHop for PHP, Facebook met un turbo à PHP

Après un week-end de rumeurs, Facebook a finalement dévoilé ses ambitions en matière d'accélération de PHP. Le réseau social dégaine HipHop for PHP, un transformateur de sources PHP qui, selon Haiping Zhao, ingénieur chez Facebook, doit fortement muscler les performances du langage de scripting, très en vogue sur le Web.

Après un week-end de rumeurs, Facebook a finalement dévoilé ses ambitions en matière d'accélération de PHP. Le réseau social dégaine HipHop for PHP, un transformateur de sources PHP qui, selon Haiping Zhao, ingénieur chez Facebook, doit fortement muscler les performances du langage de scripting, très en vogue sur le Web. Et sur lequel l’infrastructure de Facebook repose visiblement à 90 %, comme l’indiquait une employée du groupe sur le blog The Rumpus.

Selon Haiping Zhao, HipHop for PHP, en développement depuis 2 ans, a permis de réduire la consommation de CPU - provoquée par le rendu des pages - de plus de 50 %, réduction qui reste fonction du type de page.

Techniquement, HipHop for PHP n’est pas à proprement parler un compilateur, mais tient davantage du transformateur de code source, explique Haiping Zhao sur le blog. “HipHop transforme dynamiquement le code source PHP en un code C++ optimisé, qui est ensuite compilé avec g++”, poursuit-il. Le gain de performances est notamment dû au “sacrifice de certaines fonctions peu utilisées, comme eval ()”, ainsi qu'à la réécriture de certaines extensions PHP clés.

En gros, cet accélérateur maintient la facilité de développement PHP, tout en tirant profit des avantages de C++, notamment au niveau des performances - une des bêtes noires des langages de scripting dits dynamiques.

Pour l’heure, le projet, disponible en Open Source, n’est pas finalisé. Il vient toutefois rejoindre phpsh et PHPEmbed, deux autres projets - également Open Source - qui abordent la problématique d’optimisation PHP.

HipHop for PHP n’est pas sans rappeler l’initiative de Google, baptisée Unladen Swallow, qui vise, quant à elle, à doper les performances de Python, un langage de scripting sur lequel la firme de Mountain View a beaucoup investi, recrutant notamment son créateur Guido van Rossum.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close