Forum PHP : vers l’industrialisation du langage

Si PHP progresse dans les entreprises, il semble désormais temps de mettre en place des processus et outillages pour garantir une stabilité et la pérennité du langage. Support, maintenance, formation, le PHP devient une filière à part entière du SI, et doit s’industrialiser. Bilan à l'occasion du Forum PHP.

Le PHP a t-il progressé en matière d’industrialisation ? Oui, même s’il reste encore du chemin à faire. C’est l'une des conclusions que l’on pouvait tirer à l’occasion du Forum PHP, qui s’est déroulé les 9 et 10 novembre à Paris. Une édition 2010 un peu particulière car venant célébrer les 15 ans de PHP, le langage qui a donné au Web le dynamisme qu’on lui connait aujourd’hui, précurseur du Web 2.0. Quinze années qui ont visiblement fait évoluer PHP et l’ensemble de son éco-système (éditeur et communauté), pour finalement arriver dans les entreprises. Un signe de maturité. Aujourd’hui l'heure est à la création de filières ainsi qu'aux processus dédiés propres au langage dans les entreprises. Aux côtés de Java notamment.

“PHP a fait de gros progrès même s’il est encore loin d’où il pourrait véritablement être”, résume Zeev Suraski, CTO de Zend Technologies présent à Paris pour l’occasion et interrogé par la rédaction, tout en ajoutant que le langage a déjà connu une forte adoption dans les environnements professionnels. Il cite notamment les exemples de General Electrics et New York Stock Exchange, deux symboles d’envergure - mentionnés notamment lors de la ZendCon qui s’est déroulée la semaine dernière - qui ont décidé d’embrasser PHP pour leur infrastructure. Un signe révélaleur, selon lui, de la progression du langage.  

PHP 5, sorti en 2004, avait donné le coup d’envoi de l’industrialisation de PHP. Cette version avait en effet conquis Microsoft, Oracle et IBM qui avaient décidé de créer les passerelles nécessaires de leurs environnements respectifs vers le langage.
“Cette version avait véritablement amélioré les performances du langages [ un point clé pour les entreprises, souvent présenté comme une faiblesse de PHP , NDLR], et abordé les possibilités de déploiement au sein d’applications complexes”, souligne également Zeev Suraski.

IDE et frameworks forment la plate-forme PHP

Mais ce qui a véritablement installé PHP dans les entreprises, paradoxalement, c’est l’effacement du langage au profit de la plate-forme. "Les principales innovations dans le monde PHP ne viennent plus du langage en lui-même mais des éléments qui l’entourent : les frameworks", constate Zeev Suraski. "Si les frameworks existaient depuis les origines de PHP, il n’ont jamais été aussi populaires que ces trois ou quatre dernières années." Symfony, un framework de la société française SensionLabs, fondée par Fabien Potencier, en est le parfait exemple. “Toutes les entreprises que nous connaissons aujourd’hui utilise un framework”. Zeev Suraski explique que ces derniers ont notamment contribué à l’adoption de PHP dans les organisations en apportant une notion de développement par blocs. “Les entreprises ne développent plus des applications PHP depuis un éditeur de texte, mais s’entourent d’outils, d’IDE [PHP est supporté par la majeure partie des IDE du marché, NDLR] et de frameworks”, résume-t-il. Un point que nous évoquions également dans nos colonnes en décembre 2009.
L’heure n'est donc plus au "bidouillage", ce qu'a longtemps représenté le développement PHP, selon Eric Rappé, directeur du centre d’expertise PHP d’Orange, croisé dans les allées du Forum PHP (voir la vidéo). Il s'agit désormais d'industrialiser les processus de développement autour du langage, et de mettre en place support et maintenance afin de pérenniser les projets, et bien sûr, les investissements.

Cycle du développement : des outils encore succincts


“En revanche, en termes de processus, nous avons encore du chemin à faire”, commente ensuite Zeev Suraski. Les technologies Zend [Zend Studio qui repose sur Eclipse, et Zend Server, notamment, NDLR] permettent bien de supporter certains pans de la gestion du cycle de vie et de contrôler la qualité des applications. "Mais nous devons encore franchir des étapes, notamment en matière de déploiement et de workflow (étapes du déploiement, gestion des versions, distribution du code…), deux briques manquantes sur le marché" selon lui. Et d'ajouter que "les entreprises ont développé leurs propres outils pour  cela. Car rare sont ceux sur le marché qui apportent un niveau suffisant de scalabilité". Zend prévoit bien sûr de se concentrer sur ces éléments pour la prochaine version de Zend Server, notamment pour les clusters. Le monde Java, souvent considéré comme le grand rival de PHP, est beaucoup plus mature sur ces points. “Alors qu’avec PHP, le transfert de fichiers par FTP est encore monnaie courante”, se moque Zeev Suraski.

Restera plus à l'ennvironnement qu'à aborder deux segments clés vers lesquels se tournent aujourd’hui les entreprises : la mobilité et le Cloud Computing. Deux composantes de l’infrastructure et des processus des entreprises qui devront être intégrées à l’éco-système de développement de PHP.
Pour le premier segment, Zend a en effet trouvé en Adobe et Flex un allié de choix. Cette alliance permet notamment de dissocier la gestion des données avec PHP, d’un côté et les composants graphiques avec Flex (le framework Open Source pour développer des applications graphiques) de l’autre. Le tout en profitant des capacités de déploiement multi-terminaux des technologies Adobe - avec AIR notamment -, y compris sur les mobiles.
 En matière de Cloud Computing, Zend a récemment annoncé les mises à jour de Zend Studio 8.0 IDE et de Zend Framework 1.11, qui intègrent tous deux la problématique du nuage.
Si les développeurs PHP semblent bouder le nuage dans sa globalité, Zeev Suraski préfère quant à lui parler de "cloud interne". Il y voit notamment un moyen pour PHP de s’insérer dans une mouvement vers lequel les entreprises semble devoir se diriger à coup sûr. Rappelons à ce niveau que Zend collaborent avec Microsoft et IBM autour d’une API Open Source baptisée Simple API for Cloud Applications Services dont l’objectif est de favoriser le déploiement d’applications PHP sur l’ensemble des plates-formes de Cloud du marché, quelle que soit la technologie.

Orange crée un centre d’expertise pour travailler sur l’industrialisation de PHP

En 2007, Orange s’est orienté vers la création d’un centre d’expertise PHP pour supporter une partie des applications développées en PHP, déployées à l’ensemble du groupe. Et aux côtés d’applications Java historiques et de son pôle de développeurs installé. Eric Rappé, directeur du centre d’expertise PHP, revient sur son expérience.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close