Résultats : Groupe Open s'enfonce

De mal en pis.

De mal en pis. Au quatrième trimestre 2009, Groupe Open a vu son chiffre d'affaires reculer de 15,7 %, à 72,5 millions d'euros. Soit une décroissance qui a doublé depuis le troisième trimestre. Le taux d'occupation n'atteint que 84,1 %, contre 87,7 % un an plus tôt. La SSII parle d'un tarif journalier moyen de 382 € sur ces trois derniers mois de 2009, 11 euros de moins qu'au troisième trimestre où la société avait semblé être en mesure de relever ses tarifs après la chute observée au moment de l'intégration des équipes de Sylis.

Conséquence de cette fin d'année vacillante : sur la première année d'intégration complète de la SSII lilloise Sylis, Groupe Open termine loin du chiffre d'affaires cumulé des deux sociétés en 2008, 330 millions d'euros. Du fait de sa fin d'année difficile, la société dirigée par Frédéric Sebag et Guy Mamou-Mani termine même sous la barre des 300 millions (294 M€). Les résultats, qui seront présentés le 22 mars, s'annoncent donc tendus. La société promet tout juste un résultat opérationnel du second semestre supérieur à celui du premier (0,9 million soit une marge opérationnelle de 0,6 %). Sur les six premiers mois de l'année, Groupe Open a enregistré une perte de 1,7 million.

Pendant cette année de crise, la SSII a sévèrement élagué ses effectifs. Après avoir annoncé dépasser les 4 000 collaborateurs au moment de l'intégration de ses équipes avec celle de Sylis, Groupe Open affiche désormais 3 200 "collaborateurs productifs" au 31 décembre 2009. En termes d'activité, Groupe Open dit toutefois avoir touché le point bas lors de ce quatrième trimestre et s'attendre désormais à un redémarrage.

En complément :

- Groupe Open rentre dans le Top 10 des SSII... à un moment difficile

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close