Résultats : la décroissance s'accélère au T3 pour Groupe Open

Groupe Open, entré parmi les poids moyens de services dans l'Hexagone à la faveur du rachat de la SSII lilloise Sylis, publie un troisième trimestre en net recul.

Groupe Open, entré parmi les poids moyens de services dans l'Hexagone à la faveur du rachat de la SSII lilloise Sylis, publie un troisième trimestre en net recul. A 67,8 millions, le chiffre d'affaires recule de 7,7 % sur un an (à périmètre comparable) : c'est pire que la décroissance constatée au second trimestre (- 6,5 %), période pourtant affectée par un recul mécanique du nombre de jours facturés (en raison des ponts de mai). Le groupe devrait terminer l'année 2009 sur un chiffre d'affaires proche de 300 millions d'euros, alors qu'il visait 330 millions en année pleine après l'acquisition de Sylis.

Si les activités françaises - plus de 80 % du total - reculent de 6 %, c'est surtout l'international qui plombe la SSII, avec par exemple un recul de 19 % en Espagne et même de 38 % au Pays-Bas.

Le taux d'activité congés exclus (TACE) atteint 85 %, soit sensiblement le même niveau qu'au trimestre précédent, mais deux points de moins qu'à la même période de 2008. Le groupe, engagé dans un chantier de transformation de ses activités de régie en projets au forfait, est parvenu à relever son tarif journalier moyen (393 euros contre 369 au premier trimestre). Mais ce niveau reste encore inférieur à celui du troisième trimestre 2008, avant l'intégration de Sylis. Groupe Open emploie 3 800 personnes, contre plus de 4 000 fin 2008.

En complément :

- Groupe Open rentre dans le Top 10 des SSII... à un moment difficile

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close