Microsoft veut aussi attirer les utilisateurs de MySQL

Microsoft a décidé d’élargir son portefeuille d’outils de migration vers SQL Server.

Microsoft a décidé d’élargir son portefeuille d’outils de migration vers SQL Server. Après Sybase et Oracle, Redmond s’attaque désormais... à MySQL, la base de données Open Source dont le sort reste aujourd’hui incertain en raison d'une enquête de la Commission européenne.

L’éditeur a publié une version CTP 1 (Community Technology Preview) de Microsoft SQL Server Migration Assistant (SSMA) for MySQL, qui, selon Redmond, fournit une série d’outils capables d’évaluer, analyser et assurer la migration depuis le SGDBR Open Source vers le serveur de base de données de la marque.

L’outil est disponible en deux versions (pour Windows 7, Windows Server 2003, 2008, 2008 R2, Vista et XP) : une première pour migrer vers SQL Server 2005 et une seconde vers la mouture 2008 et SQL Azure, l’évolution de la base pour la plate-forme de Cloud de Redmond.

A son tour, Microsoft essaie donc de séduire la base des utilisateurs MySQL, actuellement en proie au doute quant à l’avenir du produit passé entre les mains d’Oracle, via le rachat de Sun. En octobre, Ingres, base de données également Open Source, a publié des passerelles de migration vers sa technologie depuis MySQL, afin là encore de profiter du flou artistique qui entoure le cas Sun-MySQL / Oracle à la Commission européenne.

En complément :

- Oracle / Sun : le camp Monty rassemble la communauté MySQL dans une pétition

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close